Nouvelles

Questions & réponses

Droit familial

Droit civil

Prendre Rendez-vous

Effectuer un paiement

1ère consultation à 100 $ (*+tx applicables)

Divorce

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Comment s’assurer que les biens communs ne disparaîtront pas durant le processus de séparation ?

    Une intervention rapide avec l’aide d’un avocat peut vous aider à protéger vos biens si vous avez une crainte à ce sujet. Le partage des biens est clairement encadré par la loi.

    Les parties ont avantages à faire preuve de respect pour le bien d’autrui et le patrimoine familial et à s’entendre le plus rapidement possible. Dans le cas contraire, votre avocat saura vous conseiller sur les mesures légales que vous pourrez prendre.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Quel seront les délais ?

    Le délai varie selon la présence d’un accord ou non entre les parties sur les différents points. Les questions urgentes peuvent faire l’objet d’un jugement plus rapide, portant notamment sur la pension, la garde d’enfants, les droits d’accès et le droit d’usage de la résidence et des autres biens.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Qui aura le droit d’habiter la maison avec les enfants ?

    Il est difficile de répondre à cette question cela dépend des circonstances. En cas de mésentente c’est le juge qui aura à statuer selon les faits qui lui seront présentés. La décision cherchera à favoriser le maintien d’un milieu stable pour les enfants sans toutefois exclure les besoins des conjoints.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Y-a-t-il d’autres options que le divorce ?

    Vous pourriez envisager la séparation de corps. Par contre, cela limitera certains de vos droits et maintiendra la plupart de vos obligations reliés au mariage. La séparation de corps vous libère de l’obligation de vivre avec votre conjoint et vous permet de régler les questions relatives à la garde des enfants, aux accès à la pension alimentaire pour les enfants et le conjoint, au partage du patrimoine familial et à la liquidation du régime matrimonial.

    Plusieurs éléments peuvent vous inciter à envisager la séparation mais il faut faire la liste des avantages et des inconvénients.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Si je quitte la maison est-ce que je perds mes droits ?

    Non mais cela peut influencer le règlement futur de certaines questions. Par exemple un juge pourrait déterminer que vous pouvez facilement vous reloger si vous avez quitté depuis une longue période.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Divorcer à l’amiable, y-a-t-il des risques ?

    Renoncer à des droits parce qu’ils vous sont inconnus : l’avocat vous présentera l’ensemble de vos droits; vous serez donc en mesure de prendre des décisions éclairées.

    Divorcer avec un avocat ne veut pas toujours dire BATAILLE JUDICIAIRE. En utilisant les services d’un professionnel vous vous assurez de bien faire les choses et êtes en mesure de mieux prévoir le déroulement de votre démarche. Votre avocat peut vous aider à régler plus facilement tout ce qui regarde votre divorce. Il peut même en cas d’entente, représenter les 2 parties devant la cour et ainsi réduire les coûts juridiques.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Est-ce qu’on peut obtenir un jugement de divorce simplement en le demandant à la cour ?

    Non. Bien qu’on puisse introduire une demande de divorce dès qu’on est séparé, il faudra attendre au moins 1 an avant de pouvoir obtenir le jugement de divorce. Un des époux peut invoquer contre l’autre époux un des motifs prévus à la Loi sur le Divorce: l’adultère ou la cruauté mentale ou physique. Aussi dans le cas d’une entente le jugement pourra être rendu sans attendre le délai d’un an.

    De plus vous devez présenter avec votre demande à la Cour Supérieure (Chambre de la famille) plusieurs documents comme l’établissement de la pension alimentaire, le projet d’accord et autres actes de procédures requis par la cour, que l’avocat préparera pour vous.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Par ou commencer ? Quoi faire ?

    Rencontrer un avocat vous permettra de voir les options qui s’offrent à vous et de prendre les bonnes décisions. Le droit de la famille est complexe et il y a plusieurs éléments à considérer selon la situation. Seul un avocat peut vous présenter l’ensemble des options qui s’offrent à vous et bien vous guider dans une telle démarche.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Pension alimentaire : Et si ma capacité de payer change ?

    C’est le principal facteur déterminant le montant de la pension alimentaire. Si vos revenus diminuent ou augmentent de façon significative et sur demande de l’une des parties la cour peut réviser le montant de la pension alimentaire.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Pension alimentaire : Puis-je payer directement aux enfants ?

    Tant que l’enfant vit avec le parent qui bénéficie de la pension alimentaire, non. Lorsque l’enfant atteint 18 ans et n’habite plus de façon définitive avec le parent il est possible d’en faire la demande à la cour.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Comment s’établit le calcul de la pension alimentaire ?

    Le gouvernement du Québec a établit des barèmes permettant de fixer la pension alimentaire qui doivent être respectés par les parents. Le calcul est souvent complexe et l’assistance d’un professionnel vous évitera bien des soucis. Les règles fédérales peuvent également s’appliquer lorsque l’un des parents réside à l’extérieur du Québec.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Si j’obtiens une garde partagée je n’aurai donc pas de pension alimentaire à payer ?

    Faux. Il y aura une pension alimentaire si les revenus des parents ne sont pas égaux ou comparables mais en considérant le partage du temps entre les 2 parents. Elle peut aussi prévoir la couverture de frais de garde, des frais particuliers des enfants (lunette, orthodontie, collège privé, etc..) et des frais des études postsecondaires.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Est-ce vrai qu’il y a une présomption favorable envers la mère ?
  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Comment la cour détermine-t-elle la garde des enfants ?

    En tout temps c’est le meilleur intérêt de l’enfant qui primera. La cour regarde entre autres la capacité des parents à répondre aux besoins de l’enfant, à la relation entre l’enfant et chaque parent, l’âge de l’enfant et plusieurs autres critères.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Peut-on éviter de négocier les questions de garde d'enfants et de pension alimentaire au tribunal ?

    Oui en négociant au préalable une entente avec l’autre partie via votre avocat ou en utilisant un service de médiation familiale. S’il n’y a pas d’entente la cour priorisera le seul intérêt de ou des enfants quant à la garde.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Nous avons déjà une entente, comment pouvons nous obtenir un jugement rapidement ?

    Vous avez déjà réglé les détails de votre divorce ou de votre séparation et désirez obtenir un jugement ? Nous pouvons rédiger l’entente et la demande d’homologation à prix compétitif.

    Cela accélèrera le processus au tribunal et vous serez assuré que votre entente de divorce ou de séparation soit rédigé de la bonne façon. Vous obtiendrez aussi un jugement dans un délai raisonnable.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

Séparation

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Quel seront les délais ?

    Le délai varie selon la présence d’un accord ou non entre les parties sur les différents points. Les questions urgentes peuvent faire l’objet d’un jugement plus rapide, portant notamment sur la pension, la garde d’enfants, les droits d’accès et le droit d’usage de la résidence et des autres biens.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Nous ne sommes pas mariés donc nous n’avons pas besoin de passer devant la cour ?

    Faux, s’il y a une mésentente vous devrez régler les questions de garde d’enfant et de pension alimentaires devant la cour ou faire entériner votre entente en obtenant un jugement de la cour. Toutes les situations sont différentes c’est pourquoi en consultant un avocat vous êtes informés de tous les aspects légaux pouvant vous affecter.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Qui aura le droit d’habiter la maison avec les enfants ?

    Il est difficile de répondre à cette question cela dépend des circonstances. En cas de mésentente c’est le juge qui aura à statuer selon les faits qui lui seront présentés. La décision cherchera à favoriser le maintien d’un milieu stable pour les enfants sans toutefois exclure les besoins des conjoints.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Si je quitte la maison est-ce que je perds mes droits ?

    Non mais cela peut influencer le règlement futur de certaines questions. Par exemple un juge pourrait déterminer que vous pouvez facilement vous reloger si vous avez quitté depuis une longue période.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Pension alimentaire : Et si ma capacité de payer change ?

    C’est le principal facteur déterminant le montant de la pension alimentaire. Si vos revenus diminuent ou augmentent de façon significative et sur demande de l’une des parties la cour peut réviser le montant de la pension alimentaire.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Pension alimentaire : Puis-je payer directement aux enfants ?

    Tant que l’enfant vit avec le parent qui bénéficie de la pension alimentaire, non. Lorsque l’enfant atteint 18 ans et n’habite plus de façon définitive avec le parent il est possible d’en faire la demande à la cour.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Comment s’établit le calcul de la pension alimentaire ?

    Le gouvernement du Québec a établit des barèmes permettant de fixer la pension alimentaire qui doivent être respectés par les parents. Le calcul est souvent complexe et l’assistance d’un professionnel vous évitera bien des soucis. Les règles fédérales peuvent également s’appliquer lorsque l’un des parents réside à l’extérieur du Québec.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Si j’obtiens une garde partagée je n’aurai donc pas de pension alimentaire à payer ?

    Faux. Il y aura une pension alimentaire si les revenus des parents ne sont pas égaux ou comparables mais en considérant le partage du temps entre les 2 parents. Elle peut aussi prévoir la couverture de frais de garde, des frais particuliers des enfants (lunette, orthodontie, collège privé, etc..) et des frais des études postsecondaires.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Est-ce vrai qu’il y a une présomption favorable envers la mère ?
  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Comment la cour détermine-t-elle la garde des enfants ?

    En tout temps c’est le meilleur intérêt de l’enfant qui primera. La cour regarde entre autres la capacité des parents à répondre aux besoins de l’enfant, à la relation entre l’enfant et chaque parent, l’âge de l’enfant et plusieurs autres critères.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Peut-on éviter de négocier les questions de garde d'enfants et de pension alimentaire au tribunal ?

    Oui en négociant au préalable une entente avec l’autre partie via votre avocat ou en utilisant un service de médiation familiale. S’il n’y a pas d’entente la cour priorisera le seul intérêt de ou des enfants quant à la garde.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Nous avons déjà une entente, comment pouvons nous obtenir un jugement rapidement ?

    Vous avez déjà réglé les détails de votre divorce ou de votre séparation et désirez obtenir un jugement ? Nous pouvons rédiger l’entente et la demande d’homologation à prix compétitif.

    Cela accélèrera le processus au tribunal et vous serez assuré que votre entente de divorce ou de séparation soit rédigé de la bonne façon. Vous obtiendrez aussi un jugement dans un délai raisonnable.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

Enfant

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Qui aura le droit d’habiter la maison avec les enfants ?

    Il est difficile de répondre à cette question cela dépend des circonstances. En cas de mésentente c’est le juge qui aura à statuer selon les faits qui lui seront présentés. La décision cherchera à favoriser le maintien d’un milieu stable pour les enfants sans toutefois exclure les besoins des conjoints.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Comment la garde s’appliquera-t-elle au niveau des grands-parents ?

    En général les grands-parents voient leurs petits enfants lors du temps de garde ou d’accès de leur enfant. Par contre dans certaines circonstances il est possible pour les grands-parents de demander à la cour d’établir des droits d’accès.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Pension alimentaire : Et si ma capacité de payer change ?

    C’est le principal facteur déterminant le montant de la pension alimentaire. Si vos revenus diminuent ou augmentent de façon significative et sur demande de l’une des parties la cour peut réviser le montant de la pension alimentaire.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Pension alimentaire : Puis-je payer directement aux enfants ?

    Tant que l’enfant vit avec le parent qui bénéficie de la pension alimentaire, non. Lorsque l’enfant atteint 18 ans et n’habite plus de façon définitive avec le parent il est possible d’en faire la demande à la cour.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Comment s’établit le calcul de la pension alimentaire ?

    Le gouvernement du Québec a établit des barèmes permettant de fixer la pension alimentaire qui doivent être respectés par les parents. Le calcul est souvent complexe et l’assistance d’un professionnel vous évitera bien des soucis. Les règles fédérales peuvent également s’appliquer lorsque l’un des parents réside à l’extérieur du Québec.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Si j’obtiens une garde partagée je n’aurai donc pas de pension alimentaire à payer ?

    Faux. Il y aura une pension alimentaire si les revenus des parents ne sont pas égaux ou comparables mais en considérant le partage du temps entre les 2 parents. Elle peut aussi prévoir la couverture de frais de garde, des frais particuliers des enfants (lunette, orthodontie, collège privé, etc..) et des frais des études postsecondaires.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Est-ce vrai qu’il y a une présomption favorable envers la mère ?
  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Comment la cour détermine-t-elle la garde des enfants ?

    En tout temps c’est le meilleur intérêt de l’enfant qui primera. La cour regarde entre autres la capacité des parents à répondre aux besoins de l’enfant, à la relation entre l’enfant et chaque parent, l’âge de l’enfant et plusieurs autres critères.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Peut-on éviter de négocier les questions de garde d'enfants et de pension alimentaire au tribunal ?

    Oui en négociant au préalable une entente avec l’autre partie via votre avocat ou en utilisant un service de médiation familiale. S’il n’y a pas d’entente la cour priorisera le seul intérêt de ou des enfants quant à la garde.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

Médiation familiale

Droit de la jeunesse

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Comment la cour détermine-t-elle la garde des enfants ?

    En tout temps c’est le meilleur intérêt de l’enfant qui primera. La cour regarde entre autres la capacité des parents à répondre aux besoins de l’enfant, à la relation entre l’enfant et chaque parent, l’âge de l’enfant et plusieurs autres critères.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Je fais face à une intervention de la DPJ. Quels sont mes droits ?

    Si vous faites face à une intervention de la DPJ relativement à l’un ou plusieurs de vos enfants, vous avez le droit de recourir aux services d’un avocat de votre choix pour vous assister, vous conseiller et/ou vous représenter. Ce droit vous appartient à tout moment à compter du signalement.

    Lorsque la DPJ retient un signalement, c’est qu’elle a des raisons de croire que la sécurité ou le développement d’un ou plusieurs enfants est ou peut être compromis par une situation. L’article 38 de la Loi sur la protection de la jeunesse prévoit que la sécurité ou le développement d’un enfant peut être compromis s’il se trouve dans une situation d’abandon, si ses besoins fondamentaux ne sont pas respectés par la ou les personnes qui en assument la garde, ou encore si l’enfant subit des mauvais traitements psychologiques, des abus sexuels ou des abus physiques. Par exemple, la DPJ peut craindre que les querelles fréquentes entre des parents ou entre un parent et son(sa) conjoint(e) perturbent l’équilibre psychologique des enfants ou que les problèmes d’alcoolisme ou de toxicomanie d’un parent soient de nature à compromettre la sécurité des enfants.

    Dès le signalement, vous avez le droit d’être informé(e) des faits et des raisons qui justifient l’intervention de la DPJ. Notamment, la DPJ doit vous informer des mesures qu’elle entend appliquer afin de mettre fin à l’état de compromission. Une fois informés des faits invoqués par la DPJ pour justifier son intervention, vous avez le droit d’être entendu(e)et de donner vos explications et votre version des faits. De plus, suite à l’annonce des mesures que la DPJ entend appliquer, vous avez le droit de contester l’application de ces mesures ou encore de contester le maintien d’une mesure ou l’exécution d’un jugement rendu.

    De plus, la Loi sur la protection de la jeunesse prévoit que les parents et les enfants impliqués par le signalement ont le droit d’être traités avec courtoisie, équité et compréhension, dans le respect de leur dignité et de leur autonomie. La Loi prévoit également le droit pour les parents et les enfants de recevoir des services de santé et des services sociaux adéquats et le droit d’être informés des ressources qui sont disponibles dans leur milieu afin de leur venir en aide.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats 

  • image/svg+xmlimage/svg+xml
    Mes enfants ont été placés en mesure de protection immédiate. Que puis-je faire ?

    Dès qu’elle reçoit un signalement et avant même qu’il soit décidé si la sécurité le développement d’un enfant est compromis ou non, la DPJ peut appliquer des mesures de protection immédiates afin de s’assurer de la protection et de la sécurité d’un  enfant. Ces mesures peuvent être prises à toute heure du jour et même de la nuit, si les faits portés à la connaissance de la DPJ le justifient. Par exemple, la DPJ pourrait retirer un enfant du milieu dans lequel il se trouve afin de le placer en sécurité auprès d’un autre membre de la famille ou même auprès d’une famille d’accueil ou d’une ressource. La DPJ peut également restreindre les contacts d’un parent avec un enfant ou interdire que celui-ci soit mis en contact avec une certaine personne.  Bien que ces mesures ne peuvent être appliquées que pour une durée de 48 heures, le Tribunal peut prolonger la durée d’application de ces mesures pour une durée plus longue.

    En pareille circonstance, la Loi sur la protection de la jeunesse prévoit que dans la mesure du possible, l’enfant et les parents doivent être consultés sur l’application des mesures de protection immédiate.

    Enfin, puisqu’une mesure de protection immédiate intervient suite à un signalement fait auprès de la DPJ, il est de votre de droit de consulter un avocat pour vous conseiller.

    Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

    Binette Carignan Avocats

    Binette Carignan Avocats